Je suis gay, qui suis-je ? >> C'est une question de vocabulaire...

Es-tu politiquement homo-correct ?

Pour compléter la boussole (cf. notre test), voici une série de phrases homo-normatives que vous pouvez employer si vraiment vous êtes terrifiés de pouvoir passer pour homophobe auprès de vos amis.

  • Je ne dis pas "Normal", mais "Normatif".
  • Je ne dis pas "Efféminé", mais "Féminin".
  • Je ne dis pas "trans", mais "transgenre" ou "transexuel", selon. Nuance.
  • Je ne dis pas "Pédé" ni "Goudou", mais "Personne à orientation sexuelle différente" mais c'est plus long.
  • Je ne dis pas "Levier de commande par le pied" mais "Pédale", car je ne refoule pas l'homosexuel qui est en moi.
  • Je ne dis pas "hmmffxfuel" mais "homosexuel".
  • Je ne dis pas "Ca, c'est pas une bagnole de pédé", si j'ignore l'orientation sexuelle de mon interlocuteur-trice, celle de son entourage, ainsi que la marque de sa voiture. Je ne dis rien, car cette expression ne veut rien dire et c'est plus simple ainsi.
  • Je n'écris pas "Madame le Ministre" mais "Madame la Ministre". Mais j'écris rarement à des ministres.
  • Je n'écris pas "Celles et ceux", mais "ceux-lles", ce qui est illisible et à la mode dans le militantisme gay de gauche. (Oui, des gays de droite, ça existe !)
  • Je ne fais plus de blagues sur les pédés, sauf à des pédés.
  • Je ne fais plus de blagues "Monsieur et Madame ont un fils", mais "Monsieur et Monsieur ont un fils", mais le public rigole moins.
  • Je ne traîte pas mes amis garçons de "pauvres filles perdues", sauf si je traite les filles de "gros cons de beauf".

 

>> Revenir au sommaire de Je suis gay, qui suis-je ?

Mis à jour le 03/02/12 à 13:19